Billets

Sous cette rubrique, figurent des informations, billets d'humour, d'humeur :
- soit à l'initiative de la Rédaction,
- soit à la demande des usagers du site, les billets étant soumis à modération avant parution.

Pour déposer un billet :
- rendez vous dans l'espace membre (menu déroulant à gauche de l'écran)
- puis cliquez sur "Ajouter un billet"

ou cliquez ICI

 

ESSAI SUR LA LAÏCITÉ - Condition de possibilité de l'émancipation


 

ESSAI SUR LA LAÏCITÉ - Condition de possibilité de l'émancipation
de Laurent Maronneau - Préface de Franck Fischbach

ISBN : 978-2-343-15879-2 • 3 octobre 2018 • 254 pages 
EAN13 : 9782343158792
EAN PDF : 9782140101700

« La laïcité n'est pas « une pensée de répression » (Marx), mais une « pensée de résistance » (idem), et donc de liberté : elle est une arme qui permet de résister aux dispositifs et aux pratiques qui font de la société soit l'espace d'une exclusion réciproque des individus entre eux, soit le lieu d'une simple coexistence d'individus qui ne font que se tolérer les uns les autres, et qui par là empêchent que la société soit un lieu de coopération entre des individus (...) » (Frank Fischbach)

Laurent Maronneau est docteur en philosophie et a consacré son travail de thèse au concept de laïcité en tant qu'elle est condition de possibilité de l'émancipation.

MIROIR DES HUMANISTES

Les Belles Lettres

Collection MIROIR DES HUMANISTES dirigée par Jean-Christophe Saladin.

Philosophie, politique, rhétorique, médecine, ou encore linguistique, cette collection propose au lecteur des textes fondateurs de l'humanisme, injustement tombés dans l’oubli, ainsi que des biographies et des essais éclairant différents aspects de ce mouvement culturel sans précédent dans l’histoire occidentale.

L’emblème de la collection, les besicles ornant l’Augenspiegel de Jean Reuchlin, rappelle que de nombreux humanistes, outre leur goût pour l’érudition et l’élégance du style, s’engagèrent, non sans risques, dans les combats d’idées de leur siècle.

Les textes sont proposés en édition bilingue latin-français ou en traduction seule.

Notre frère Antoine Sfeir a rejoint l'Orient Éternel...

Notre frère Antoine Sfeir a rejoint l'Orient Éternel...

Un article de Jean-Laurent Turbet du 1/10/18

C'est une bien triste nouvelle apprise tôt ce matin.

Antoine SFEIR, le journaliste, le militant, celui qui avait connu l'enfer et qui était le défenseur infatigable de la Liberté nous a quitté cette nuit.

Antoine Sfeir est né le 25 novembre 1948 à Beyrouth. Chrétien maronite Il était un journaliste de talent, reconnu et présent sur nombre de plateaux de télévision pendant des années dès qu’il était question du Moyen-Orient.

La maladie l’avait écarté de la vie publique depuis quelques années.

Directeur emblématique des Cahiers de l'Orient, il présidait également le Centre d'études et de réflexion sur le Proche-Orient (Cerpo) et a enseigné les relations internationales au CELSA. Depuis septembre 2014, il était président de l'ILERI (Institut libre d'étude des relations internationales).

Antoine Sfeir a longtemps été journaliste à l’Orient le Jour dont il a dirigé le service étranger entre 1968 et 1976.

En 1976 il est enlevé par une milice palestinienne aux ordres d’Hafez El Hassad et il est torturé pendant sept jours; baïonnette dans le dos, coups de crosse sur les doigts et dans la mâchoire, ongles arrachés … qui lui laisseront de nombreuses séquelle. Son visage meurtri, portant les stigmates de la torture, était reconnaissable entre tous.

En 1985 il fonde Les Cahiers de l’Orient, revue trimestrielle traitant de l’Islam, du Proche et du Moyen Orient. Indiscutablement son œuvre majeure.

Jusqu'en 1989, il reste journaliste à La Croix et au Pèlerin. C'est également un collaborateur du journal Le Point, du Quotidien de Paris, de L'Événement du jeudi, ainsi que des revues ÉtudesEsprit, Afrique et Asie Moderne et Politique internationale.

Il était bien connu du grand public grâce à ses analyses sur l’Islam et le monde arabe que ce soit à la radio (Europe 1, BFM Business) ou à la télévision (France 24, iTélé, BFM TV) Il est régulièrement l'invité d'Yves Calvi dans l'émission C dans l'air.

La pertinence et la clarté de ses analyses, sa connaissance encyclopédique de la Région en faisaient un commentateur privilégié et important. Sa pensée nous manquera cruellement.

Mais ce que ceux qui l’ont connus – et j’ai eu l’honneur, le bonheur et le plaisir d’être de ceux-là – retiendront en premier c’est sa grande gentillesse, son humanisme et sa fraternité sans faille. Son cœur était généreux et toujours ouvert à ses amis.

Antoine Sfeir était également membre de la Grande Loge de France. Sa fille Marie-José a autorisé à ce que nous parlions de son appartenance à la Franc-Maçonnerie en précisant que « non ce n’est pas un secret et ça fait partie de son humanité ». Ses frères se souviennent en effet d’un maçon particulièrement chaleureux et fraternel. C’est le souvenir que je garde aussi de lui. Notre frère Anthony que j’ai eu ce matin au téléphone et qui connaissait bien Antoine est lui aussi effondré par cette nouvelle, même si nous nous étions peu à peu préparés à cette échéance fatale…

C’est d’Antoine chaleureux et fraternel, à l’intelligence vive, à la connaissance précise et à l’analyse toujours pertinente que nous nous souvenons tous.

Notre frère Antoine Sfeir a en effet été initié le 14 mars 1997 au sein de la loge N°173 « L’espérance fraternelle » de la Grande Loge de France. Il avait également participé à la fondation de la loge « Henri Tort-Nouguès », ainsi qu’à la fondation de la Loge Nationale de Recherche « Marquis de la Fayette » à la demande du Grand Maître de l’époque, Alain-Noël Dubart, 1erVénérable Maître de la Loge.

Antoine a fait sa dernière planche l'année dernière à l'Espérance Fraternelle.

Antoine Sfeir était également membre de la loge de Perfection « La Perfection Latine » (loge à laquelle avait appartenu aussi Pierre Brossolette avant-guerre) de la juridiction du Suprême Conseil de France.

C’est la perte d’un frère exceptionnel que nous pleurons aujourd’hui. Exceptionnel par son intelligence comme par sa gentillesse et sa fraternité.

Gémissons, Gémissons, Gémissons, mais espérons.

Puisse le Grand Architecte l’accueillir avec bonté en cet Éternel Orient qui est notre futur commun.

L’Orient qui a tant compté dans la vie d’Antoine Sfeir…

Jean-Laurent Turbet

Humanisme et Lumières

Nous vous recommandons cet excellent site HUMANISME ET LUMIERES dont le fondateur est membre de notre site LES AMIS PHILOSOPHES.

Le but des auteurs s'exprimant sur le Site « Humanisme et Lumières » est de travailler à une prise de conscience de valeurs universelles, communes à tous les hommes et susceptibles de les rassembler. « Humanisme et Lumières » a donc pour objet la diffusion de réflexions sur une morale civique, susceptible de constituer la pensée humaniste d'aujourd'hui, ouverte sur l'avenir et à l'universel ; et dans cet esprit les textes présentés ici s'efforcent d'éclairer les problématiques sociétales posées par notre époque et pour l'avenir, aux niveaux national, européen et mondial.

Le respect de la liberté absolue de conscience, excluant tout dogmatisme en matière de conceptions métaphysiques, fondement de la laïcité dans la société, est le principe de base commun à tous les auteurs s'exprimant sur ce site.

Il convient de préciser que la liberté absolue de conscience laisse à chacun le droit de cultiver ses propres références métaphysiques, de pratiquer telle religion de son choix ou de n'en pratiquer aucune, qu'elle reconnaît la liberté de croire en Dieu et en l'immortalité de l'âme, aussi bien que le droit de nier l'existence de dieu et de prétendre que l'âme se détériore en même temps que le corps pour s'éteindre avec la mort... Autrement dit tout être humain a le droit d'être athée ou agnostique, autant que d'avoir et de pratiquer une religion.

Le respect de la liberté absolue de conscience laisse donc à chacun le choix de ses conceptions métaphysiques. Mais en contrepartie, il exclut l'intolérance, il oblige chacun à reconnaître cette liberté aux autres et par conséquent à ne jamais chercher à imposer ses propres conceptions des choses et de la vie, ni les symboles qui les caractérisent.

Ce principe conduit aussi à l'acceptation du débat sur les différentes façons de concevoir des réponses aux grandes questions métaphysiques, sans jamais en faire une question personnelle ; le débat ne devant en aucun cas mettre en cause l'individu et sa liberté, il ne peut porter que sur les arguments philosophiques, culturels ou autres, de nature à expliquer ou justifier, les différentes conceptions métaphysiques confrontées.

Le principe de laïcité étant admis, comment envisager pour le 21e siècle un humanisme fédérateur et une nouvelle ère des Lumières ?

2 sortes

2 sortes
❏ rituel : il n’y a que 2 sortes de rituel, le parfait et le ridicule.
❏ tenue : il n’y a que 2 sortes de tenues, la pièce de théâtre et la cour d’école
❏ colonne d’harmonie : il n’y a que 2 sortes de musique, la voix du rituel ou celle de
la Fnac
❏ VM : il n’y a que 2 sortes de VM, celui qui façonne le rituel à l’image de sa Loge et
celui qui fait l’inverse.
❏ cordonnite : il n’y a que 2 sortes de cordonnite, celle des autres qu’on dénonce et
celle des autres qui nous laisse indifférent.
❏ planche : il n’y a que 2 sortes de planches, celle trop longue et celle beaucoup
trop longue.
❏ apprentis : il n’y a que 2 sortes d’apprentis , les silencieux et les muets.
❏ fraternité : il n’y a que 2 sortes de fraternité , celle qui colle et celle qui soude.
❏ Franc-maçonnerie : il n’y a que 2 sortes de Franc-maçonnerie, celle dont la vérité
est partout et celle dont la vérité est nulle part.
❏ secret : il n’y a que 2 sortes de secret maçonnique, le fils de la vanité et le père
de l’élégance.
❏ Obédience : il n’y a que 2 sortes d’Obédiences , les grosses qui se disent
fondatrices et les petites qui se disent authentiques.
❏ agapes : il n’y a que 2 sortes d’agapes, celles où les assiettes sont en carton et
celles où le Trésorier est en vacances.
❏ cotisation : il n’y a que 2 sortes de système de cotisation, celui où l’Obédience
est visiblement gagnante et celui où cela ne se voit pas.
❏ élections du collège, il n’y a que 2 sortes d’élections, celles où on s’engueulent et
celles où on s’ennuient.
❏ frères, il n’y a que 2 sortes de frères, ceux qui sourient à ce texte et les
autres.

Lire la suite