Billets

Sous cette rubrique, figurent des informations, billets d'humour, d'humeur :
- soit à l'initiative de la Rédaction,
- soit à la demande des usagers du site, les billets étant soumis à modération avant parution.

Pour déposer un billet :
- rendez vous dans l'espace membre (menu déroulant à gauche de l'écran)
- puis cliquez sur "Ajouter un billet"

ou cliquez ICI

 

  • Passage à l'heure d'été : cinq questions sur le changement d'heure saisonnier

    H ete

    QUESTIONS-REPONSES SUR LE SITE VIE PUBLIQUE

    Le passage à l'heure d'été a lieu le dimanche 27 mars 2022 à 2 heures du matin (il faudra alors ajouter 60 minutes à l'heure légale, il sera donc 3 heures du matin). Le changement d'heure est en vigueur en France métropolitaine depuis 1976.

    • Depuis quand le changement d’heure a-t-il été instauré en France ?
    • Et dans l'Union européenne ?
    • Pourquoi le changement d'heure a-t-il été mis en place ?
    • Le changement d'heure va-t-il être supprimé ?
    • Le changement d'heure est-il appliqué ailleurs dans le monde ?

     

     

  • Un peu d'humour avec le tuilage du confiné

    UN ARTICLE DU SITE 450 FM DU 23/01/2022

    Chaque période de crise est source de fertilité pour les amateurs d’humour. Le joyeux duo des Tontons maçons n’échappe pas à la règle. Ils nous avaient offert il y a tout juste un an ce morceau d’architecture qui fera date dans l’apport rituel de la Franc-maçonnerie.

    V∴ M∴F∴ Exp∴ , veuillez procéder au tuilage de ce Confiné.

    Exp∴           Qu’y a-t-il entre vous et moi ?
    Confiné           Deux mètres de distanciation sociale.

    Exp∴          Êtes-vous Confiné ?
    Confiné          Mes voisins me reconnaissent comme tel.

    Exp∴          D’où venez-vous ?
    Confiné          D’une ville oscillant en confinement et couvre-feu.

    Exp∴          Quelle est la forme de votre ville ?
    Confiné          Contagieuse.

    Exp∴           Quelles en sont les dimensions ?
    Confiné           De l’hôpital à l’EPAD, du bar au restaurant, du musée à la discothèque.

    Exp∴           Que signifie cette réponse ?
    Confiné           Que la pandémie est universelle.

    Exp∴           Où avez-vous été infecté ?
    Confiné           Dans une rave-party interdite et sauvage.

    Exp∴           Que faut-il pour qu’une rave-party soit interdite et sauvage ?
    Confiné           Trois organisent, Cinq mixent, Sept dansent et la rendent interdite et sauvage.

    Exp∴           À quoi reconnaîtrai-je que vous êtes confiné ?
    Confiné           À mes maux, signes et attouchements.

    Exp∴           Donnez-moi les maux ?
    Confiné           Les pertes de gout et d’odorat.

     

     

    Lire la suite

  • Courte lettre aux scorpions imbéciles et satisfaits

    Ils vous ont fait aimer la démolition de la Yougoslavie, de l’Irak, de la Lybie.

    Toujours, leurs soldats repartent en emportant ou contrôlant les richesses des pays détruits, en regrettant de ne pas avoir su instaurer leur démocratie et après avoir fait (avec votre accord) des morts par centaines de milliers.

    Après eux, les villes sont en ruine, les femmes sont encagées sous du tissu noir, on marie les fillettes à neuf ans et on leur interdit l’école.

    Ils enragent de ne pouvoir livrer la Syrie et un sixième de la Chine (Xinjiang) aux djihadistes. Pour y parvenir, ils comptent sur votre soutien pro-démocratique.

    Ne l’ont-ils pas ? Ne répétez-vous pas ce que disent les médias des neuf milliardaires, et le Monde, Libération, France Inter, BFMTV, Cnews, Arte, TF1, France Culture, Arrêt sur Images, etc. ?

    Demain, vous n’irez pas voter ou vous voterez pour Le Pen ou Macron ou pour quiconque crie moins fort que Mélenchon (qu’importe le programme !).

    Les pires d’entre vous iront au stade applaudir Messi. Comment es-tu tombé si bas, ô peuple régicide, peuple de la commune, du Front populaire, des maquis du Vercors et d’ailleurs ? Peuple qu’éclaira le siècle des Lumières et chez qui fut signée « La Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen » ?

    On raconte (Si non è vero, è ben trovato,) qu’un Allemand demanda à Picasso en montrant le tableau Guernica : « C’est vous qui avez fait çà ?  » Et Picasso lucide : « Non, c’est vous ».
    Dans le « silence des pantoufles », les crimes incessants des Etats-Unis, de l’OTAN (leur outil), d’Israël, sont commis par des armées avec des peuples complices par leur passivité, des peuples qui se taisent devant « ces assassins que craignent les panthères et dont tremble un poignard quand leur main l’a touché » (Aragon).

    Il serait temps de comprendre de qui parlait le poète turc Nazim Hikmett.

    Il serait temps de dire à ceux qui se disculpent par des « J’ai rien fait, msieur ! » (sic), qu’on tue grâce à eux, qu’on détruit des pays pendant qu’ils applaudissent un tir au but, qu’on asservit des millions de femmes pendant qu’ils participent à la marche blanche pour la fillette disparue de leur village, « le coeur bien en paix, la conscience claire et Dieu à leurs côtés ».

    Maxime VIVAS

    URL de cet article 37321
     

  • Solstice d’Hiver - Espérance

    Dans tous les continents et dans tous les orients,
    En ce mois de décembre, où la nature appelle
    Le déclin de la vie dans un repos conscient,
    Les Francs-Maçons se lèvent et rejoignent l’irréel !

    Répétant un rituel qui se veut ascendant,
    Nous aurons à fêter, avec force et beauté,
    Dans une loge bien aimée, un Saint revigoré,
    Une belle lumière, Saint Jean l’Evangéliste ardent.

    Force génitrice du Feu par le Verbe attisée,
    Voyez les héritiers d’une grandeur affirmée
    Rassemblés par amour, dans un temps vespéral
    Honorant fidèlement un savoir ancestral !

    Aujourd’hui, Sœurs et Frères, Enfants de la Lumière,
    Dans ce vaste univers où les êtres s’agitent,
    Nous sommes bien persuadés, qu’un nouvel ordre existe
    Où la Paix et l’Amour exauceront nos prières !

    Le soleil s’est couché sur ce jour si court.
    Sans céder au repos, nous puisons parmi nous
    L’énergie qu’il nous faut pour savoir, avant tout,
    Fidèles à notre quête, répandre tout notre Amour.

    Cette fête, un appel pour plus d’humanité,
    Une émotion cachée que l’on ose dévoiler,
    Elle se nomme Espérance, et brille dans le soir
    De mille feux éclatants que nous seuls savons voir !

    Lire la suite

  • "Les francs-maçons arrêtés au milieu du gué"

     

    Les Francs-Maçons arrêtés au milieu du Gué

    Le livre "Les francs-maçons arrêtés au milieu du gué", qui vient de sortir aux éditions ECE-D, propose une introduction à la dernière société initiatique de l'Occident, la franc-maçonnerie, avec des exemples pratiques de son fonctionnement.

    Toutefois, les buts de la franc-maçonnerie semblent dépasser ses adhérents. N'a-t-elle pas été créée pour aider l'humanité dans sa marche vers une civilisation planétaire apaisée? Que faut-il faire pour l'aider à atteindre cet objectif ? Au XXIe siècle de « globalisation », elle est plus qu'actuelle...

    Malheureusement, la franc-maçonnerie s'étiole. Elle a déjà perdu plus de 50% de ses membres, notamment aux États-Unis. Si les principes maçonniques fonctionnent à l'intérieur des loges, ils se heurtent à l'extérieur aux mésententes entre les obédiences. Sans les dépasser, la FM continuera à dépérir.

    Le livre "Les francs-maçons arrêtés au milieu du gué" suggère un projet détaillé pour y remédier.
    .........................

    Extraits de la préface et de la postface du livre : 
    https://www.canalblog.com/search/posts/les%20francs%20ma%C3%A7ons%20arr%C3%AAt%C3%A9s%20au%20milieu%20du%20gu%C3%A9

    Lire la suite

  • "Ensemble, défendons la Liberté" : Lettre ouverte à nos concitoyens

    ARTICLE SUR LE SITE D'EUROPE 1 - 23/09/2020

    Alors que le procès des attentats de janvier 2015 s'est ouvert au début du mois, et que la republication des caricatures de Mahomet par Charlie Hebdo a, à nouveau, suscité la polémique, une centaine de médias français, dont Europe 1, s'associent pour publier une lettre ouverte en faveur de la liberté.

    Il n’est jamais arrivé que des médias, qui défendent souvent des points de vue divergents et dont le manifeste n’est pas la forme usuelle d’expression, décident ensemble de s’adresser à leurs publics et à leurs concitoyens d’une manière aussi solennelle.
    Si nous le faisons, c’est parce qu’il nous a paru crucial de vous alerter au sujet d’une des valeurs les plus fondamentales de notre démocratie : votre liberté d’expression.

    Aujourd’hui, en 2020, certains d’entre vous sont menacés de mort sur les réseaux sociaux quand ils exposent des opinions singulières. Des médias sont ouvertement désignés comme cibles par des organisations terroristes internationales. Des États exercent des pressions sur des journalistes français "coupables" d'avoir publié des articles critiques.

    La violence des mots s’est peu à peu transformée en violence physique.

    Ces cinq dernières années, des femmes et des hommes de notre pays ont été assassinés par des fanatiques, en raison de leurs origines ou de leurs opinions. Des journalistes et des dessinateurs ont été exécutés pour qu’ils cessent à tout jamais d’écrire et de dessiner librement.

    "Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi", proclame l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, intégrée à notre Constitution. Cet article est immédiatement complété par le suivant : "La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi."

    Pourtant, c’est tout l’édifice juridique élaboré pendant plus de deux siècles pour protéger votre liberté d’expression qui est attaqué, comme jamais depuis soixante-quinze ans. Et cette fois par des idéologies totalitaires nouvelles, prétendant parfois s’inspirer de textes religieux.

    Bien sûr, nous attendons des pouvoirs publics qu’ils déploient les moyens policiers nécessaires pour assurer la défense de ces libertés et qu’ils condamnent fermement les États qui violent les traités garants de vos droits. Mais nous redoutons que la crainte légitime de la mort n’étende son emprise et n’étouffe inexorablement les derniers esprits libres.

    Que restera-t-il alors de ce dont les rédacteurs de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 avaient rêvé ? Ces libertés nous sont tellement naturelles qu’il nous arrive d’oublier le privilège et le confort qu’elles constituent pour chacun d’entre nous. Elles sont comme l’air que l’on respire et cet air se raréfie. Pour être dignes de nos ancêtres qui les ont arrachées et de ce qu’ils nous ont transmis, nous devons prendre la résolution de ne plus rien céder à ces idéologies mortifères.

    Les lois de notre pays offrent à chacun d’entre vous un cadre qui vous autorise à parler, écrire et dessiner comme dans peu d’autres endroits dans le monde. Il n’appartient qu’à vous de vous en emparer. Oui, vous avez le droit d’exprimer vos opinions et de critiquer celles des autres, qu’elles soient politiques, philosophiques ou religieuses pourvu que cela reste dans les limites fixées par la loi. Rappelons ici, en solidarité avec Charlie Hebdo, qui a payé sa liberté du sang de ses collaborateurs, qu’en France, le délit de blasphème n’existe pas. Certains d’entre nous sont croyants et peuvent naturellement être choqués par le blasphème. Pour autant ils s’associent sans réserve à notre démarche. Parce qu’en défendant la liberté de blasphémer, ce n’est pas le blasphème que nous défendons mais la liberté.

    Nous avons besoin de vous. De votre mobilisation. Du rempart de vos consciences. Il faut que les ennemis de la liberté comprennent que nous sommes tous ensemble leurs adversaires résolus, quelles que soient par ailleurs nos différences d’opinion ou de croyances. Citoyens, élus locaux, responsables politiques, journalistes, militants de tous les partis et de toutes les associations, plus que jamais dans cette époque incertaine, nous devons réunir nos forces pour chasser la peur et faire triompher notre amour indestructible de la Liberté.

    #DefendonsLaLiberté

    Les signataires page suivante

    Lire la suite

  • Soyons lucides ! Nous vivons une révolution !

    La pandémie au Covid-19 bouleverse le fonctionnement de nos sociétés :
    - L’arrêt d’une grande partie de l’activité économique avec une difficulté pour assurer la satisfaction des besoins vitaux,
    - La constatation que les systèmes de santé publique sont inadaptés pour la prise en charge de ce genre de pandémie et qu’aujourd’hui ils sont inefficaces à l’empêcher,
    - L’endettement massif des états dont on sait quelle répercussion il aura,
    - La problématique d’un besoin d’état alors que les états n’ont cessé de perdre leurs capacités d’intervention.

    Dans cette période difficile de vie de l’humanité, on assiste à deux phénomènes bien différents :
    - De nombreux commentaires se laissent aller dans le versant émotionnel ; ce sont les récriminations sur ce qui n’aurait pas dû être fait et sur ce qu’il aurait fallu faire ; les « Ya Ka – Faut Kon » des éternels contempteurs ! Et aussi les discours gratifiants pour se féliciter de l’engagement citoyen en laissant entendre que tout va revenir comme avant !
    - Et puis il y a la réalité vécue et la façon dont les acteurs en situation de responsabilité gère les problèmes ; certains utilisent les recettes classiques ; dans certains pays c’est le système D et puis il y a aussi l’innovation des nouveaux outils utilisant l’intelligence artificielle.

    Mais l’essentiel n’est-il pas dans ce dont on ne parle pas ?

    Quoiqu’on en dise, la logique d’une pandémie s’impose ! Les gouvernants le savent : l’hécatombe dans la population va être importante mais au bout de quelques mois l’immunisation d’une part importante de la population jouera son rôle et le virus disparaîtra ! Si rapidement un traitement efficace est trouvé, cela permettrait de raccourcir le délai !

    La société humaine se trouve devant une situation actuellement ingérable qui risque de se renouveler.

    Par ailleurs, l’économie mondiale subit de plein fouet les conséquences de la catastrophe sanitaire : double peine !

    La nature ayant horreur du vide, quelle solution crédible pourrait constituer la garantie de pouvoir éviter ce genre de mésaventure ?

    A mon humble avis, nous allons assister à une explosion d’applications technologiques utilisant l’intelligence artificielle.

    Le transhumanisme dont on parle depuis quelques années va se trouver en situation d’être l’alternative à l’impuissance actuelle.

    Déjà en Italie, l’afflux des patients a vu l’utilisation de robots médicalisés chargés de surveiller les constantes des patients en réanimation. Aux USA, l’intelligence artificielle a permis de sélectionner trois indices biomédicaux qui permettent de prévoir les complications liées à l’atteinte au covid-19.

    Dans tous les secteurs de l’activité humaine, l’intelligence artificielle va devenir omniprésente.

    Que ce soit dans l’éducation, la production, la commercialisation et bien sûr la santé pour ne parler que des principaux, la présence humaine sera réduite aux fonctions supérieures de management et de surveillance électronique.

    Un autre monde s’annonce !

    Est-ce un bien ou un mal ?

    Chacun répondra avec ses convictions mais ne s’agit-il pas de l’adaptabilité de l’être humain qui a toujours su trouver l’évolution indispensable à sa survie ?

    Lire la suite