La Compagnie des amis de Platon

  • Par Xophe
  • Le 08/11/2019
  • Commentaires (0)

« À quoi ça sert que Ducros, il se décarcasse ? », demandait la pub.
« À quoi ça sert que Marie-Ange Mathieu, elle se décarcasse ? », vous demandé-je à la suite.
Marie-Ange Mathieu est une agrégée de philosophie dont, chaque année, la troupe donne une adaptation de l’un des dialogues de Platon. C'est formidable, ça n'est pas en grec ancien, mais en français, avec des mots de tous les jours, à la portée de tous.

Après Phèdre en 2019, voici Hippias (majeur) en 2020 : Socrate le philosophe et Hippias le sophiste approfondissent leur questionnement du beau : la maïeutique aura-t-elle raison de la rhétorique ? Vous le saurez en assistant à la représentation :
– le 5 mars (10 h ou 14 h 30) au Forum de Charleville-Mézières ;
– le 10 mars (10 h ou 14 h 30) salle Braun 18, rue Mozart à Metz ;
– le 11 mars (10 h) salle du musée municipal Pierre-Noël à Saint-Dié-des-Vosges ;
– Mulhouse ?
– le 16 mars au Théâtre de la Foucotte à Nancy ;
– Strasbourg ?
Rien à Reims ? Peut-être qu’une prise de contact permettrait d’y remédier (il faut s’adjoindre le prof de philo d’une classe de terminale pour remplir la salle).

Réservations à l’adresse https://www.ciedesamisdeplaton.fr/2020-2/#grand-est
Ça n’est jamais plein, mais réserver permet d’informer la troupe de combien l’attendent et, éventuellement, préparer deux représentations au lieu d’une (il y eut, naguère, des représentations en soirée à Nancy).

Dans l'espoir que vous viendrez manifester votre intérêt pour la philosophie, voire votre soutien à la Compagnie des amis de Platon,

Vous devez être connecté pour poster un commentaire